*Tous les articles Écrire Jeu-concours

Boostez votre créativité n°2 : les mots imposés

Vous avez peut-être déjà vu cette technique dans des spectacles de stand-up ou dans des jeux de société. Nous allons pousser l’idée pour vous faire créer une vraie histoire de bout en bout !

Mise en place

Demandez à une ou plusieurs personnes autour de vous de citer 10 mots qui leur passent par l’esprit et bien différents les uns des autres. Si vous n’avez personne sous la main, ouvrez un livre, ouvrez-le à n’importe quelle page et pointez du doigt l’écriture. Le mot sous votre doigt sera le mot imposé. Continuez ainsi pour trouver vos 10 mots (ne retenez pas les articles, sujets, etc. prenez les noms, adjectifs et verbes s’ils sont d’ordinaires peu employés). Si possible, variez les livres utilisés. Vous pouvez aussi choisir ces mots dans le journal. L’important c’est que quelqu’un ou le hasard choisisse ces mots à votre place, vous ne devez en aucun cas les choisir vous-même.

Énoncé

Inscrivez vos 10 mots imposés sur une feuille puis créez de toute pièce une histoire en incorporant ces mots.

Pour corser un peu le tout, vous pouvez demander à quelqu’un de vous imposer un genre : horreur, romance, historique, science-fiction, etc. Si vous avez déjà du mal à vous lancer sans thème imposé, ignorez cette étape.

Donnez-vous une limite à votre écriture, c’est un exercice, pas un roman (mais si l’entraînement vous plaît, vous pouvez transformer l’essai !). Écrire 1 page Word me semble bien suffisant et devrait représenter 1 à 2 heures de travail.

Objectif

Grâce aux mots imposés, ce n’est pas vous qui êtes complètement maître de l’histoire. Vous écrivez sous contrainte et cela va vous permettre de vous éloigner des sentiers battus et de votre zone de confort.

Résultat

Une fois votre résultat obtenu, testez votre histoire en la faisant lire à la ou les personnes qui vous ont imposé les mots. Elles devraient être bluffées que vous ayez trouvé des connexions entre des concepts bien différents.

Si vous avez récupéré les mots par vos propres moyens, vous pouvez bien entendu partager votre récit également ! Quand vous écrivez, vous devez vous confronter à l’avis de vos lecteurs et un petit texte court vous conférera à coup sûr des amateurs !

Testez votre histoire sur des personnes complètement extérieures à l’exercice et demandez-leur, selon elles, quels sont les mots que vous deviez absolument intégrer à votre récit. Si les mots ne sont pas trouvés, c’est que vous les avez très bien intégrés !

Attention

Pour que l’histoire soit fluide, les mots imposés doivent être ingénieusement inclus.

De même, respectez les codes d’une bonne histoire. Prévoyez un début pour mettre en place le décor et le ou les personnages principaux. Développez ensuite votre récit et vos péripéties. Enfin, terminez le tout avec une fin qui en vaille la peine : un retournement de situation, une morale, un cliffhanger, etc. À vous de choisir, mais ce n’est pas parce que vous écrivez quelque chose de très court que cela ne doit avoir ni queue ni tête.

Pourquoi cet exercice ?

Bonne question ça ! Si vous faites les exercices, c’est pour en tirer profit. Ce que vous allez développer :

  • Écrire sous la contrainte
  • Apprendre à masquer un détail que vous devez pourtant absolument faire figurer
  • Faire un récit court, mais impactant
  • Sortir de votre genre/personnages/ambiance/décor/,etc. de prédilection

À vos claviers !

Si ce n’est pas déjà fait, consultez l’article décrivant l’entraînement ou revenez à l’exercice n°1. Vous pouvez aussi nous rejoindre sur Facebook pour partager vos créations.

Retrouvez également les autres exercices :

5 commentaires

  1. […] Boostez votre créativité n°2 : les mots imposés […]

  2. […] n’est perdu, car vous pourrez encore vous entraîner avec les premiers jeux littéraires ici, ici, ici, ou encore […]

  3. […] BOOSTEZ VOTRE CRÉATIVITÉ N°2 : LES MOTS IMPOSÉS […]

  4. […] BOOSTEZ VOTRE CRÉATIVITÉ N°2 : LES MOTS IMPOSÉS […]

  5. […] BOOSTEZ VOTRE CRÉATIVITÉ N°2 : LES MOTS IMPOSÉS […]

Répondre à Boostez votre créativité n°8 : il ne leur manque que la parole Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *