*Tous les articles Auto-édition

Choisir le papier pour son roman

Si vous avez terminé votre roman et célébré ce grand pas dans votre projet, vous vous êtes certainement posé la question de le publier. Si vous en venez à choisir le papier qui sera utilisé pour y coucher votre récit, c’est que vous avez très certainement décidé de vous autoéditer.

Ce matin, j’ai reçu les échantillons d’un imprimeur que j’ai eu au téléphone cette semaine. Me lançant dans l’impression de romans pour la première fois, j’aurais aimé tester des combinaisons et faire imprimer un exemplaire de chaque. Ceci est « possible » avec des sites comme BooksOnDemand, Bookelis, TheBookEdition, etc. Je dis « possible » parce que les combinaisons sont très restreintes.

Je vous détaille ma démarche de choix de l’impression dans un autre article, je ne vais donc pas m’étendre ici. Sachez simplement que j’ai décidé de faire appel à un imprimeur pour me fournir les romans que je vendrai ensuite moi-même lors de dédicaces, sur mon site internet, etc. Je fais ce choix, car il est vraiment bien plus économique que si je passais par les sites cités plus haut. Le prix du roman imprimé varie du simple au double ! L’imprimeur, français qui plus est, est bien plus avantageux. Cela étant, si le prix est plus intéressant, cela représente quelques inconvénients à lire ici.

Pour en revenir au choix du papier, si vous écrivez un roman jeunesse ou adulte je vous recommande personnellement le :

  • bouffant 80 gr blanc
  • bouffant 80 gr crème
Papier bouffant blanc versus crème
Voici une photo vous permettant de comparer le papier bouffant 80 grammes en blanc (devant) et en crème (derrière)

Ma recommandation est valable si votre roman ne comprend pas d’illustrations, car le rendu sur ce papier ne sera pas terrible.

Je parle du papier bouffant 80 grammes blanc ou crème pour l’intérieur de votre livre. Votre couverture comprendra peut-être une illustration, mais la couverture n’est pas faite en papier bouffant, je vous rassure. Pour votre couverture, vous pouvez vous référer à mes articles sur le sujet, pour bien la réaliser et bien l’imprimer.

Vous verrez au moment du choix de l’impression que le papier bouffant vous sera également proposé en 90 grammes. C’est très épais, vraiment, trop comparé aux romans que vous devez avoir l’habitude d’avoir en main. Le 90 grammes peut cependant vous intéresser si vous avez une faible pagination et que vous souhaitez donner plus de volume à vote roman ou s’il y a un véritable intérêt pour vos lecteurs comme le fait d’avoir un papier plus robuste pour des mains d’enfants ou de jeunes ados, c’est une option.

A contrario, l’option 70 grammes existe également et pourra être une option si vous avez un livre très épais par exemple ou si vous trouvez que le 80 grammes rend votre livre trop « rigide » et « lourd » non pas au sens du poids, mais de sa manipulation. Je vous conseille vivement de contacter un imprimeur si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure. À défaut, vous pouvez arpenter les rayons de votre libraire comparer les papiers d’impression et vous forger votre propre opinion en fonction de vos écrits.

Si vous réalisez un autre projet que le roman jeunesse ou adulte, comme un livre pour enfants, un livre d’illustration, etc. je vous invite à vous renseigner sur les papiers disponibles. Vous aurez notamment à disposition du papier couché qui pourrait davantage correspondre. Même conseil que précédemment, vous renseigner en allant voir les produits que vous avez soit chez vous, soit en librairie vous permettra de vous faire votre idée. Vous avez à la fin des ouvrages l’imprimerie qui a été en charge de l’impression, un petit tour sur leur site internet pourra vous orienter.

1 commentaire

Répondre à Demain commence une autre vie en format broché | Anne-Laure Bailey Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *