*Tous les articles Auto-édition

Impression livre papier sur Amazon : mon avis

Voici un article que je cherchais quand je me suis lancée dans l’impression de mon livre papier. Outre le choix de l’imprimeur qui va conditionner derrière un certain nombre de choses, dont la liste des choses à faire pour tenir dans vos mains votre livre papier, j’avais besoin de retour d’expérience sur l’option d’Amazon.

Vous verrez à droite à gauche des avis, mais pour vous expliquer concrètement mon problème, j’étais déjà bloquée à l’étape de création du livre papier sur Amazon… Je vous explique pourquoi.

  • Le format de votre roman

Je vous en ai parlé précédemment, mais vous devez mettre en forme votre roman pour qu’il corresponde à un, gabarit. Je ne sais pas si je suis particulièrement peu douée, mais le fait de télécharger le gabarit cassait ma mise en page initiale et notamment mes effets de style. J’ai donc arrêté de vouloir coller mon texte dans les gabarits fournis par les imprimeurs et j’ai simplement mis en page mon propre document Word. On ne va pas se le cacher, c’est relativement simple et bien moins chronophage que de devoir vérifier tout un document. Bref, le problème que j’ai eu avec Amazon, c’est que leur format de prédilection, le « plus choisi » d’après eux et le format « standard » a des dimensions… pas standardisées. En effet, en France en imprimerie on utilise le format A5 soit 21 cm * 14,8 cm. Amazon, lui a choisi un format on ne peut plus pas pratique (je sais, ça ne se dit pas) qui s’approche du A5 sans en être un. Les dimensions qui sont qualifiées de « standard » chez eux c’est 15,24 * 22,86. Ma graphiste a retravaillé la couverture pour s’adapter au format demandé, et malgré cela, quand j’ai ajouté la couverture dans l’outil d’Amazon, cela n’allait pas. On ne me demandait plus un format en centimètre, mais une autre version dans une unité inconnue (12 850*9 250) qui ne correspondait d’ailleurs pas aux centimètres imposés par le gabarit…  Après moult aller-retour la couverture était enfin adéquate pour l’impression, ouf. J’aurais juste aimé le savoir avant plutôt que d’y aller confiante un soir en me disant que ça allait me prendre quelques minutes tout au plus. Ne jamais sous-estimer le temps que vous investissez !

  • La mise en page de votre roman — centrer le texte sur la page

À force vous allez vous demander si je ne le fais pas exprès, mais j’ai téléchargé une dizaine de fois ma version PDF de l’intérieur de mon roman. Pourquoi ? Parce que systématiquement le texte sur les pages était très près du bord sur la page de gauche et très loin du bord (énorme marge) pour la page de droite. Une fois de plus, c’est un problème que je n’ai pas eu avec les autres éditeurs donc je me demandais vraiment comment je pouvais me retrouver confronter à ça. J’ai donc dû jouer sur les marges pour éloigner du bord le texte de la page de gauche et le rapprocher de la page de droite. Sauf qu’il semble qu’Amazon n’arrive pas à faire le rapprochement entre une page et une feuille. Donc que si j’ai une marge à droite de 2 cm, je dois avoir cette même marge de l’autre côté de ma page, donc sur ma deuxième feuille. Ne me demandez pas comment c’est possible qu’une entreprise qui imprime autant de livres n’ait pas un outil qui fasse ça… Résultat, mon texte sur ma page paire n’est pas exactement calé avec celui de ma page impaire (qui se trouve derrière). En soi ce n’est pas grave, car le lecteur ne va pas le voir, mais 1) ce n’est pas parfait 2) je n’ai pas ce problème avec les autres imprimeurs ! J’ai étudié leur gabarit pensant que j’avais oublié de reporter une mesure, mais non… Je ne sais pas comment cela se fait et si vous avez une astuce je suis preneuse !

  • La mise en page du texte — positionner votre page de titre

Ceci est un rappel, car pas de difficulté à cet endroit. Une page de titre (celui à l’intérieur de votre roman) doit être une page de droite. Logiquement, vous avez votre couverture et ensuite un feuillet composé donc de la page de droite suivi de la page de gauche et ainsi de suite. Par conséquent, sur Word, la première ou la troisième page Word de votre roman devrait être votre titre. Je dis premières ou troisième, car vous pouvez décidé de laisser une page entière (recto verso) blanche au début de votre roman afin de faire les dédicaces.

  • Le résultat

Le reste du procédé est facile à suivre, vous choisissez votre papier, la finition de votre couverture, etc. Pour mon cas, j’avais choisi papier crème et couverture mat. Après plusieurs semaines et quelques jours de manipulation, j’ai le recul nécessaire pour vous faire part de mon expérience.

Le livre est arrivé bien emballé dans un carton et en très bon état. De prime abord les couleurs de la couverture semblent correspondre à ce que ma graphiste avait prévu. Les indications concernant la police du dos du livre (la tranche) par exemple sont bien choisies, car le titre est très lisible, mais pas trop gros. Le papier semble de bonne qualité. Il n’y a pas de feuillets mal découpés comme j’ai déjà pu le voir sur d’autres livres, les pages sont bien indépendantes, aucun texte imprimé de travers ou tronqué. Là où je ne suis pas satisfaite, c’est sur les marges, car elles ne sont pas équilibrées (à quelques millimètres, mais quand même). Le problème ne vient cependant pas de l’impression, mais du gabarit lui-même puisqu’il m’était impossible d’obtenir un résultat parfait lors du chargement du fichier.

Après quelques jours, je trouve la couverture toujours belle, mais salissante. Je me lave pourtant les mains avant de toucher les livres de manière générale, mais on voit des traces et ça ne fait pas super beau. Pour remédier à cela, je vais essayer l’impression de la couverture en finition « brillante », je vous dirai si c’est mieux.

Après comparaison avec des exemplaires reçus d’une autre imprimerie, je trouve également que la couverture est plus claire que mes autres échantillons. Cependant, impossible pour moi de dire quelle imprimerie est dans le vrai… sur mon écran la couverture est bleu foncé et sur tous mes exemplaires c’est le cas, avec des nuances de foncé !

L’exemplaire papier avec couverture brillante

Les coins s’abîment aussi un peu, mais rien de bien méchant. Pour terminer le tour d’horizon, il y a quelques microtraces d’encre ici et là dans les marges intérieures. C’est léger et très très très ponctuel, mais au moins vous avez ainsi le tour complet.

J’espère que ce retour d’expérience vous servira. N’hésitez pas à partager vos astuces si vous en avez ou à partager vous aussi votre avis sur le service d’Amazon.

Pas encore prêt à passer au format papier ? Retrouvez mes conseils pour publier votre ebook sur Amazon Kindle et des précisions sur le programme KDP Select !

2 commentaires

  1. […] est relativement simple de lancer votre format papier sur Amazon, alors ne tardez […]

Répondre à Comment bien choisir son imprimeur | Anne-Laure Bailey Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *