*Tous les articles Écrire Vie d'auteur

Faut-il choisir un nom de plume quand on est auteur ?

Vous allez forcément vous poser la question à un moment ou à un autre : devrais-je écrire sous mon vrai nom ?

Un nom de plume ou nom d’emprunt ou encore pseudonyme est le nom avec lequel un écrivain signe ses ouvrages quand il ne signe pas de son nom de naissance.

Comme pour la plupart des questions abordées sur ce site, il n’y a pas une seule réponse et votre cas est peut-être différent de celui d’un autre. Alors pour vous aider à faire le bon choix, je vais vous lister les avantages et les inconvénients à choisir un nom de plume.

Les avantages :

  • L’anonymat

Votre nom de plume n’est pas votre nom de naissance. Vous pouvez donc écrire dans une relative tranquillité et séparer votre vie hors écriture de votre vie d’écrivain. Cela peut vous aider notamment si vous exercez une activité salariée en dehors de votre activité d’auteur et que vous ne souhaitez pas être reconnu par votre employeur. Pour creuser le sujet, je vous envoie à mon article dédié.

Quand bien même vous n’auriez qu’une seule vie qui consisterait à écrire, peut-être ne souhaitez-vous pas que les gens vous connaissent ou reconnaissent grâce à votre vrai nom. Signer de son nom fait de vous une personne publique et accessible. Vous êtes peut-être dans l’annuaire (en ligne hein, pas le bottin, nous sommes en 2020 !), vous avez peut-être un Facebook sur lequel vous postez vos photos de vacances, peut-être avez-vous laissé vos coordonnées quelque part sans bien les protéger, etc.

Choisir un nom de plume vous assure de ne pas être démasqué facilement. J’insiste sur le « facilement » parce qu’à partir du moment où vous publiez à grande échelle, vous devenez une personne publique qui peut susciter de l’intérêt qu’il soit positif ou négatif. Si quelqu’un veut vraiment savoir qui se cache derrière un pseudonyme, à l’heure d’internet et à moins que vous ne travailliez pour les renseignements généraux, vous aurez peu de chance de rester complètement dans l’ombre.

  • Séparer vos activités

Je l’ai abordé dans la question de l’anonymat, choisir un nom d’auteur vous permet de séparer vos vies. Ainsi, même si vous ne restez pas anonyme, votre nom sera connu pour votre activité d’écriture. Vous ne serez pas Jean-Jacques le contrôleur des impôts qui écrit sur son temps libre, mais Hervé Laurent auteur à succès qui en parallèle travaille pour l’état.

Attention tout de même, bien que vous sépariez ainsi vos activités, ce que dit l’une de vos identités peut avoir des répercussions sur l’autre. Tout dénigrement, révélation d’informations confidentielles, etc. peuvent vous exposer à des poursuites. Certes vous êtes quelqu’un d’autre quand vous écrivez parce que vous avez un autre nom, mais vous gardez le même numéro de sécurité sociale !

  • Être « vendeur »

Je ne connais ni votre nom ni votre prénom, peut-être sont-ils parfaits pour un nom d’auteur. Quoiqu’il en soit, cela n’est pas le cas de tout le monde. Certains écrivains ont choisi des noms de plume, car leurs noms de naissance étaient complexes à orthographier ou prononcer, d’autres parce qu’ils sont issus du vocabulaire familier, etc. Vous pouvez aussi avoir un nom qui ne « colle » pas avec le genre littéraire dans lequel vous écrivez et qui pourrait porter à confusion ou être source de jeux de mots.

Ce nom peut aussi vous servir d’image de marque. Vous créez autour de votre personnage un univers. Et une image de marque doit être en adéquation avec votre style, votre genre, etc. Encore une fois, peut-être avez-vous cette chance d’avoir déjà un patronyme qui convient parfaitement et cet avantage pour vous n’en est alors pas un.

Passons à présent aux inconvénients du choix d’un nom de plume.

Les inconvénients :

  • Se sentir dépossédé de son travail

C’est vous et vous seul qui avez écrit, vous y avez investi votre temps, mais surtout votre talent, alors pourquoi donner du crédit à quelqu’un qui n’existe pas ? Pire encore, pourquoi choisir un nom de plume qui en plus pourrait être le nom d’une personne lambda dans le monde. Vous êtes unique et vous voulez que cela transparaisse.

  • Être connu sans être reconnu

Vous y êtes, votre nom de plume est dans tous les talk-shows les plus en vogue, mais voilà les gens ne vous connaissent que sous le nom d’Hervé Laurent alors que c’est vous et rien que vous Jean-Jacques des impôts le vrai artiste. Vous devenez célèbre sans que votre nom ne soit connu, peut-être trouverez-vous cela frustrant.

Si vous voulez mon avis que vous ne trouverez pas sur d’autres sites qui vous donneront encore d’autres pour et contre, le nom de plume va avec tout ce que vous construisez autour de vos romans. Je pense qu’il est d’autant plus engageant quand vous vous lancez dans l’auto-édition et que vous devez donc tout créer de A à Z. En choisissant ce nom, c’est le début de cette belle aventure.

Pour conclure, vous êtes une fois encore maître de vos choix et il existe des exemples de toute part de réussite d’auteurs avec ou sans nom de plume. Chacun pourra y aller de son conseil de « pourquoi il a fait le bon choix ». Le choix d’un nom de plume est personnel. Si vous n’arrivez pas à faire votre choix sur des faits tangibles, peut-être serez-vous plus sensibles à vos intuitions.

Pour aller plus loin, je vous propose un article sur comment bien choisir son nom de plume et un « fun fact » à propos de Stephen King et de son nom de plume. Retrouvez également tous mes articles, et plus encore, sur ma page Facebook !

Qui sont les lecteurs en France ?

Comment écrire un livre qui marche ?

Combien gagne un auteur ?

1 commentaire

  1. […] avez choisi d’écrire sous pseudonyme. Que vous ayez été convaincu par les avantages cités dans cet article ou que vous ayez suivi votre intuition, votre décision est […]

Répondre à Comment bien choisir son nom de plume | Anne-Laure Bailey Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *