*Tous les articles Vie d'auteur

Que fait un auteur confiné ?

Confinement, pandémie, covid, en ce moment ces mots résonnent partout. Mais c’est quoi la vie d’un auteur confiné ?

Tout d’abord, le confinement a donné des idées à beaucoup d’entre nous. Et quand je dis « nous », je veux dire « nous les Français ». En effet, 1 français sur 10 aurait commencé à écrire un livre pendant la période de confinement de mars 2020.

Si pour certains la période a été bénéfique, pour d’autres, c’est le désert. En effet, les périodes de confinement nous permettent parfois d’avoir plus de temps, mais cela veut dire aussi que l’on a moins de contacts avec le monde alentour, on découvre moins de choses, on vit moins d’expériences, autant de « moins » qui peuvent parfois freiner la créativité de certains.

Pour ceux qui continuent de travailler, cela veut aussi dire plu de temps, car moins de sorties, mais un emploi du temps toujours complexe à gérer pour allier votre travail rémunérateur et votre passion prenante.

Alors, comment bien profiter de ce temps ? Personnellement, j’essaie de faire des choses que je ne fais pas d’habitude. Non, je ne me suis pas mise au jogging pour profiter de mon heure quotidienne de sport en extérieur, mais je teste de nouvelles choses. Je me suis remise à jouer à la console (bon, c’est une vieille console et les pixels agressent un peu les yeux, mais je profite de la nostalgie que cela procure), j’ai listé tous les petits et gros travaux à faire chez moi (oui, parfois on repousse bien trop de fois le simple fait d’encastrer à nouveau cette prise de courant qui vous reste dans les mains à chaque fois que vous débranchez la bouilloire), je me suis mise à du yoga à ma façon (en fait j’essaie de suivre une vidéo et dès que la position est impossible à tenir pour moi, je fais des étirements pour « compenser » — je crois que je suis à l’origine d’un nouveau sport !), etc. Je ne peux pas vous dire que cela m’aide à écrire, car tout ce temps passé à faire autre chose qu’à taper sur mon ordinateur, ça ne fait pas avancer mes projets, MAIS ça me procure les expériences que je vis habituellement quand je sors voir des amis, que je vais à la danse, que je tombe de manière fortuite sur quelqu’un qui a vécu un truc incroyable, etc. Ça ne le remplace pas, non, mais ça me rappelle que l’on peut se nourrir du monde qui nous entoure.

Je ne veux pas m’enfermer dans la frustration liée à la période qui pour certains sera vécue comme un frein à leurs ambitions. Vos projets seront sûrement repoussés, mais mettez à contribution votre temps différemment pour ne pas regretter plus tard de ne rien avoir fait en 2020, car « c’était pas l’année du siècle ». 2021 sera peut-être plus heureuse, meilleure, plus propice aux aventures ou plus fructueuse, mais en fait, vous n’en savez rien et personne ne sait. Alors, prenez tout ce qu’il y a à prendre cette année, menez vos projets jusqu’à leur maximum en prenant compte des contraintes, ajustez-les s’il le faut, mais surtout, n’abandonnez pas sous prétexte que ce n’est pas l’année. Il n’y a pas « d’année », il y a le travail, la chance, la persévérance, mais croyez-moi, être passif ne vous aidera pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *