*Tous les articles Auto-édition

Maison d’édition à compte d’auteur versus auto-édition, votre cœur balance

Entre l’auto-édition et les maisons d’édition à compte d’auteur votre cœur balance ? Voici mon avis.

Si votre ouvrage est pris dans une maison d’édition classique, c’est-à-dire une maison d’édition à compte d’éditeur, bingo ! L’auto-édition n’est dans ce cas-là pas faite pour vous pour l’ouvrage en question. Vous pouvez tout de même vous lancer dans l’auto-édition, si votre contrat le permet, pour d’autres romans ou d’autres types d’écrits.

Une maison d’édition à compte d’auteur n’est pas une maison d’édition classique.

Comment les reconnaître ?

Ce sont elles qui font de la pub en disant qu’elles ont besoin de manuscrits, qu’avec leur rythme de publication il y a de la place pour vous, bref, celles qui font tout pour vous appâter. Entre nous, Gallimard n’a pas besoin de faire de la pub pour attirer les meilleurs écrivains.

Certaines jouent le jeu en précisant qu’elles publient à compte d’auteur, certaines font tout pour le cacher et d’autres vont jusqu’à « mentir » alors qu’elles font juste tout pareil que les autres.

Comment ça marche ?

Contrairement à une maison d’édition classique, une maison d’édition à compte d’auteur facture ou vous délègue tous les services qui sont normalement de sa responsabilité comme :

  • La relecture
  • La mise en page
  • La création de la couverture
  • La création de la 4ème de couverture
  • La commercialisation/distribution
  • La promotion
  • et j’en passe

Vous pouvez vous dire que certains des points ci-dessus peuvent être facilement réalisés par vos soins, c’est vrai, mais une maison d’édition normale ne facture pas ce type de prestation.

Vous l’aurez peut-être lu sur mon site, mais la promotion de votre roman est une part non négligeable d’investissement humain et financier, si votre maison d’édition ne s’en charge pas, c’est comme si vous vous autoéditiez.

Pourquoi on a envie de les rejoindre ?

Les maisons d’édition à compte d’auteur nous séduisent quand même, même si on s’est aperçu que c’était une arnaque manifeste. Alors, pourquoi ? Je pense qu’on touche ici deux points :

  • L’appartenance
  • L’égo

Concernant le premier, nous, auteurs, nous avons la vision du schéma classique de publication, nous visons la maison d’édition. Alors quand une maison d’édition à compte d’auteur se présente, eh bien on ne retient que « maison d’édition ». Or, nous souhaitons entrer dans le cercle très privé des maisons d’édition pour avoir la chance de participer à l’essor de celle-ci grâce à nos œuvres ; pas parce que ça fait chic de dire qu’on a une maison d’édition.

Concernant le second point, il est un peu plus difficile à avouer peut-être, mais après le dix-huitième refus d’une maison d’édition que vous ne connaissiez même pas, quelqu’un qui vous dit « oui », ça fait plaisir ! On vous tend enfin les bras, on donne à votre roman la juste chance qu’il mérite, votre travail n’aura pas servi à rien, vous le sentez. Bon, je ne veux pas vous décourager, vous savez à quel point j’aime célébrer tous les trucs cools qui peuvent nous arriver, mais autant le taux de manuscrits retenus en maison d’édition classique est infiniment faible, à l’inverse il est anormalement élevé en maison d’édition à compte d’auteur. Alors posez-vous les bonnes questions. Au détour de quelques forums qui en parlent, vous trouverez les mésaventures de ceux qui ont reçu des lettres positives suite au partage de leur manuscrit. Vous verrez que quelques auteurs qui témoignent ont même été informés que leur manuscrit avait été retenu avant d’être lu. Je suis persuadée que votre roman vaut le coup, mais ces maisons d’édition, elles, ne le valent pas.

Oui, vos chances d’être publiés par les maisons d’édition classiques est faibles, oui vous avez peut-être écrit le best-seller de demain, mais est-ce qu’une maison d’édition qui lit à peine ce que vous écrivez mérite vraiment de prendre votre argent pour ne même pas investir sur vous ?

Comment faire son choix ?

Je déconseille les maisons d’édition à compte d’auteur pour les raisons que je vous ai citées ci-dessus. Ceci étant, vous et moi ne sommes pas pareils. Peut-être avez-vous simplement envie d’être publié, coûte que coûte. Si vous avez les finances pour, la maison d’édition à compte d’auteur vous permettra de réaliser votre rêve. Mais j’insiste, vous allez être publié, mais pas forcément bien distribué donc l’un dans l’autre… mettre à disposition votre livre au format ebook sur Amazon, c’est aussi être publié et cela vous coûtera bien moins cher.

Sinon, vous avez peut-être envie que votre livre soit mis en forme sans que vous ayez à vous en soucier. La maison d’édition à compte d’auteur fera cela pour vous, moyennant rétribution toujours. Vous serez ensuite propriétaire de votre produit fini et pourrez en faire ce que vous voulez ou presque, car même s’il s’agit de votre bien, vous devrez payer vos copies à des prix pas toujours très justifiés. Certaines maisons vous imposent un minimum d’ouvrage à commander pour des sommes souvent élevées.

Alors finalement, que faire ?

La décision vous appartient, je ne pourrai pas la prendre pour vous. Mais ma philosophie est la suivante : payer pour se faire éditer, ce n’est pas mon rêve.

L’auto-édition a été pour moi la réponse à mes objectifs : diffuser mon livre à de vrais lecteurs par mes propres moyens et à moindres frais. Vous hésitez à vous lancer ? Rendez-vous sur mon précédent article !

Quelques liens utiles :

La liste des maisons d’édition à compte d’auteur, pour ne pas tomber dans le panneau

Un témoignage parmi tant d’autres sur une des maisons d’édition à compte d’auteur.

1 commentaire

  1. […] des techniques pour réduire la facture de votre autoédition ? Vous avez été approché par une maison d’édition à compte d’auteur et vous hésitez ? Des astuces à partager avec la communauté des auteurs qui me lisent ? Les commentaires sont […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *