*Tous les articles Auto-édition

Comment promouvoir son roman sur les réseaux sociaux ?

Utiliser les réseaux sociaux pour améliorer ses ventes

Il est prêt, vous l’avez autopublié et vous voulez maintenant booster vos ventes. Oui, mais comment faire ?

Vous n’êtes peut-être pas marketeur dans l’âme et la publicité ce n’est pas votre truc. Voilà quelques conseils simples pour vous lancer et faire accroître votre base de “fans” pour gagner en lecteurs.

  • Lancez-vous sur le réseau qui vous correspond

Choisissez le réseau social sur lequel vous allez vous concentrer. Vous pouvez en choisir plusieurs bien entendu, mais il vous faudra dépenser plus d’énergies pour tous les animer.

Si je devais résumer chacun d’entre eux pour que vous puissiez comprendre celui qui vous correspond (à vous et votre roman) le mieux, voici ce que je dirais :

Si vous voulez raconter votre vie à la manière d’un journal, optez pour Facebook. Chaque jour de la semaine peut être attribué à une “rubrique” et vous pourrez ainsi détailler votre projet, montrer les coulisses de la réalisation de votre livre, mettre en avant vos articles de blog, faire découvrir un chapitre de votre roman, etc.

Si vous voulez mettre en image votre projet, choisissez Instagram. Voter roman se prête à de jolis visuels ? Ce réseau est celui qu’il vous faut. Vous pourrez être moins bavard que sur Facebook mais être plus intimiste en proposant à vos fans et vos lecteurs une immersion dans vos coulisses grâce aux stories.

Vous êtes dans l’actu chaude, les petites phrases chocs, lancez-vous sur Twitter. Si vos écrits font écho à des faits actuels, politiques, historiques, anecdotiques, les 280 signes de vos tweets seront vos alliés.

Vous avez l’âme d’un aventurier et êtes prêt à scénariser vos prises de paroles ? Foncez sur TikTok. Ce réseau émerge au niveau des entreprises alors que des millions d’utilisateurs sont déjà présents ; de quoi tirer votre épingle du jeu.

Votre roman se rapporte à vos activités professionnels ou vous souhaitez faire de la prospection auprès d’une cible de pros ? C’est sur LinkedIn que ça se passe. Guide pratique pour le travail, méthodes de développement personnel, vous pourrez trouver un public à l’écoute sur ce réseau.

Il existe bien d’autres réseaux mais il me semble (ce n’est que mon avis), qu’ils n’ont pas vraiment leur place dans l’autoédition, du moins, pas en premier choix. Concentrez-vous sur l’un des réseaux cités ci-dessus puis élargissez à un autre, puis un autre, etc.

  • Créez des contenus qui valent la peine

Ce n’est pas parce qu’il est très simple de se lancer sur un réseau qu’il faut bâcler ses prises de parole. Postez de vraies infos, du contenu que vos prospects et futur fans veulent voir. Avoir une page sur un réseau social, cela ne veut pas dire que vous pouvez y faire tout et n’importe quoi. Vous devez avoir un vrai plan de communication et vous différencier.

Pensez que vous créez une page ou un compte “auteur” ce qui veut dire que le roman que vous venez de sortir n’est pas ou ne sera pas le seul. Ne vous focalisez pas sur votre roman, prenez de la hauteur. Est-ce que vous voulez expliquer aux gens comment vous avez construit l’intrigue ? Est-ce que vous souhaitez offrir à vos fans des histoires inédites ? Que voulez-vous faire ? Que voulez-vous dire ? A ce stade, oubliez que vous voulez tout simplement vendre votre bouquin. Les gens viendront acheter si une connexion se fait entre eux et vous.

Un contenu qui vaut la peine d’être lu est un contenu dans lequel on apprend quelque chose que l’on aurait pas su ailleurs. Pour cela, vous pouvez opter pour : des infographies, des vidéos, des photos, des textes, des jeux-concours, etc.

  • Postez quand il le faut

Chaque réseau social a ses codes. Il existe des infographies sur le net qui sont très intéressantes à ce sujet. On y découvre ainsi qu’il vaut mieux poster les lundi et jeudi sur Instagram entre 7h et 9h ou 18h et 19h. Sur Facebook, votre audience sera plus attentive les lundi, vendredi, samedi et dimanche à 9h, 15h et 18h.

Ces infographies montrent des chiffres généraux. Une fois que vous aurez appliqué la recette qui fonctionne de “manière générale”, allez dans vos propres outils de suivi (disponibles sur les réseaux sociaux directement) et analysez vos chiffres. Si vous avez plus d’interactions (like, commentaires, partages, etc.) sur Facebook le mardi à 12h, alors banco, c’est là que vous devez publier ; mais ça, seul vous qui avez accès à ces chiffres peut le savoir !

  • Différenciez vos contenus

Vous vous êtes dit, tiens super, je me lance sur Facebook, Instagram et TikTok. Et comme vous n’avez pas dix heures à y consacrer par jour et que vous pensez être malin, vous avez créé une vidéo pour TikTok que vous allez aussi mettre en story sur Instagram et Facebook. Oui mais non. Si cela peut fonctionner en fonction du contenu créé, ce n’est vraiment pas l’idée derrière la création de compte sur plusieurs réseaux. Chaque réseau créé des interactions propres et si quelqu’un vous suit sur les 3 plateformes, il ne veut pas voir 3 fois la même chose.

Créez du contenu différent pour chaque réseau. C’est chronophage mais vous pouvez gagner du temps en préparant bien à l’avance ce que vous voulez faire. Par exemple, vous souhaitez mettre en avant une séance de dédicace, voici comment vous pourriez procéder :

  • Sur Facebook vous pourrez annoncer à vos fans dans un post que vous serez présent à telle librairie, tel jour à telle heure et que vous les attendez nombreux
  • Sur Instagram vous pourrez filmer votre installation et le publier sur Instagram en temps réel
  • Sur TikTok vous pourrez créer une vidéo (avant ou après l’événement) avec la participation des libraires dans lequel vous mettez en avant, en musique, votre roman (petite chorégraphie avec le livre dans les mains ou au milieu des autres livres, ou toute autre idée créative et fun). Proposez un challenge à vos lecteurs ou à ceux qui pourraient le devenir en leur demandant de recréer par exemple la petite vidéo que vous avez vous-même tournée.
  • Animez vos réseaux

Une fois vos publications faites, ne laissez pas la nature faire. Partagez vos photos, posts, articles sur vos propres réseaux pour qu’ils aient une plus grande portée. Demandez à vos amis d’en faire autant, s’ils sont d’accord bien sûr.

Ensuite, quand les premiers commentaires arriveront, réagissez. En effet, une publication, notamment sur Facebook, a plus de portée si vous avez beaucoup de commentaires (les vôtres inclus). Ne mettez pas pour autant dix commentaires de vous et que de vous car cela ne donnerait pas envie aux autres de commenter. Mais par exemple si quelqu’un vous répond “super, je viendrai avec plaisir” à votre post Facebook concernant votre dédicace, répondez lui en commentant son commentaire !

Pour animer, vous pouvez aussi lancer des jeux-concours, cela permet d’agrandir votre cercle de fans. Attention tout de même aux règles qui régissent chaque réseau. Par exemple, il est interdit d’obliger un prospect à commenter un post Facebook en citant un ami pour remporter un lot. Pourtant, beaucoup le font. A vous de voir si vous prenez le risque de le faire ou si vous appliquez les règles en trouvant d’autres moyens créatifs de faire participer les internautes.

  • Faites de la pub

Si vous avez un peu de budget à consacrer à cela et que vous avez des objectifs en tête, pensez à la publicité. Facebook et Instagram ont des services très simples d’utilisation à partir de 1€ par jour pour accroître la visibilité de vos publications.

De mon expérience, cela n’a pas augmenté les ventes de mon ouvrage mais cela m’a permis de faire venir plus de trafic sur mon blog. Je sais maintenant que je dois choisir un objectif de “clics” sur mes publications et j’espère ainsi fidéliser les lecteurs de mon blog et les convertir en prescripteurs de mes bouquins !

 

1 commentaire

  1. […] le marketing du livre pour le promouvoir auprès de la bonne cible. Cela peut vouloir dire : maîtriser les réseaux sociaux, se déplacer sur les lieux de vente, faire de la publicité, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *