*Tous les articles Écrire Roman Vie d'auteur

Mon avis sur Fyctia

J’ai récemment découvert Fyctia et cela grâce à mon inscription sur Wattpad. En effet, une auteure y avait publié un lien de redirection pour nous inviter à la lire sa « story », rédigée dans le cadre d’un concours. Le cheminement peut vous paraître complexe, mais c’est aussi à la suite de cette publication que j’ai découvert le concours en question et que j’ai pu agrémenter mon article sur Comment les comédies romantiques de Noël peuvent vous aider à devenir auteur.

La folie des concours

Vous le savez maintenant, j’aime les concours et je les considère comme des tremplins. Même si vous n’êtes pas le gagnant, un concours vous oblige à écrire et à entretenir vos mécanismes d’écriture, améliore votre style et vous permet de vous « confronter » à une communauté. C’est exactement cette « confrontation » que je voudrais aborder dans cet article.

Comme j’aime les concours et que le thème de celui organisé par Fyctia et Youboox m’inspirait, j’ai décidé de me lancer. Sans grande conviction je dois l’avouer. Le principe du concours et assez simple, vous devez rédiger une romance autour de Noël. Pour cela vous devez publier des chapitres de votre histoire compris entre 1000 et 7000 caractères espaces comprises. Les trois premiers chapitres sont accessibles librement puis vous devez engranger des « j’aime » sur le chapitre 3 pour débloquer à la lecture le chapitre 4. Ainsi de suite.

Pourquoi j’étais peu convaincue à la base ? Parce que j’étais nouvelle sur Fyctia, ma communauté sur Wattpad est quasiment inexistante également et je ne voyais pas comment j’allais générer des lectures sur mes articles et encore moins des « likes ». Mais j’étais inspirée. Alors je me suis lancée et j’ai publié le premier chapitre de mon nouveau roman conçu spécialement pour l’occasion. Je m’étais dit que j’allais poster ça là et que j’attendrais de voir si je récoltais quelques vues avant de continuer. Sauf qu’en l’espace de quelques heures, j’avais déjà 20 lectures (plus de 20 secondes sur mon chapitre), 5 likes et 2 commentaires qui m’encourageaient à poursuivre. Je ne suis pas spécialement réceptive à la flatterie, mais cela m’a réellement fait plaisir de voir que ce que j’avais écrit était lu.

Le feedback des lecteurs

De vous à moi, quand j’ai autopublié mon premier roman, j’ai beaucoup sollicité les lecteurs pour avoir leur avis. Ils ne venaient pas me le dire d’eux-mêmes et c’est vrai que cela peut décourager. Écrire en se disant que personne ne lit ou que personne n’aime, cela me motive peu. Je préfère avoir des retours négatifs, des axes d’amélioration, mais le silence ne m’aide clairement pas. Alors là, en voyant que j’accumulais des vues (bien loin des 40 000 lectures qu’ont certains !) je me suis senti pousser des ailes et j’ai écrit dans la foulée le deuxième chapitre que je réservais pourtant au lendemain. Et à nouveau, des lectures, des likes et des commentaires. J’étais lue !

Au vu de ce que j’appelle personnellement un succès parce que cela remplit les objectifs que je m’étais fixés, je me suis demandé où était le loup. J’ai cherché sur Google et ce que j’ai trouvé m’a refroidie. Beaucoup d’avis négatifs, notamment sur des membres qui faisaient tout pour ne pas attribuer de likes pour ne pas débloquer les chapitres suivants des concurrents, le poids important de la communauté et donc l’inexistence de ceux qui n’en ont pas, etc. Les avis dataient, mais c’est honnêtement à mille lieues de ce que j’ai pu expérimenter. Je suis membre depuis peu donc je n’ai pas le recul nécessaire pour en parler de manière exhaustive, mais si vous voulez rencontrer votre public, c’est un lieu agréable.

Je n’aurais pas écrit aussi vite le deuxième chapitre si je n’avais pas été portée par les lecteurs et membres de Fyctia. Et si je n’arrive pas au bout de mon roman, ce sera certainement parce que plus personne ne me lit ou ne me fait de retours. Je suis en profond désaccord avec ce que j’ai lu sur les forums, mais une fois encore, ce sont des avis qui remontaient à 2016, 2017.

La gestion des droits

Un point sur lequel je rejoins complètement les détracteurs de la plateforme c’est la gestion des droits de ce que vous écrivez. Dans le cadre du concours par exemple, vous devez accepter de laisser à Fyctia la primeur de votre publication s’ils voulaient signer avec vous et de leur soumettre les contrats d’autres maisons d’édition si tant est que vous arriviez à décrocher un accord de publication dans d’autres maisons. C’est limitant et c’est une gestion administrative importante. Si vous êtes déjà reconnu et que vous livrez ici un roman que vous comptiez faire publier par une maison d’édition, ce n’est pas le bon plan.

Pour moi qui ai créé un roman de toute pièce spécialement pour le concours, qu’importe. Aujourd’hui c’est grâce au soutien des lecteurs de Fyctia que j’écris mes chapitres régulièrement. Si Fyctia décide de le publier j’en serais ravie et si ce n’est pas le cas, j’irai peut-être toquer à la porte de maisons d’édition, mais au moment où je vous parle, ce roman ne faisait pas partie de mes projets il y a un mois alors je saisis l’opportunité du concours et advienne que pourra.

Concernant la nécessité d’avoir une communauté, cela aide, c’est sûr, car pour faire partie des finalistes du concours, il faut soit être dans le top des lectures, soit faire partie des « coups de pouce » du jury. Je ne rattraperai probablement pas les 40 mille lectures qu’ont certains des romans du concours, mais je me fais plaisir. Si le concours n’est pas pour moi celui de la gloire, il m’aura permis de rencontrer des auteurs bienveillants prêts à vous faire des retours constructifs sur ce que vous écrivez.

Envie de découvrir mon roman « Un stagiaire pour Noël » ? C’est ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *