*Tous les articles Écrire

Les concours d’écriture

Internet regorge de concours en tout genre, dont les concours littéraires. Vous en avez pour moi de 2 sortes qui vous seront bénéfiques : les concours de nouvelles et les concours de romans.

Je ne détaillerai pas ici la liste des concours, car des sites le font déjà très bien et maintiennent la liste à jour. Alors je vais vous partager mes « pépites ».

  • concoursnouvelles.com : mon préféré. Vous y retrouverez des concours gratuits, payants avec des sujets libres ou imposés et des prix plus ou moins intéressants. À vous de faire votre marché et de choisir le concours qui vous correspond le plus. Pour les accros du « online », certains concours permettent même l’envoi dématérialisé de votre nouvelle, un bon point pour éviter les frais liés aux envois postaux.
  • publiersonlivre.fr : une mine d’infos pour l’édition de manière générale. Vous trouverez sur la page régulièrement mise à jour des concours de romans et des concours plus « prestigieux » que sur le site précédent. Si votre roman est prêt et qu’il rentre dans les critères de chaque concours, ça peut aussi être l’occasion de dévoiler votre projet à un jury.

Notez tout de même que certains concours ont des règles propres qu’il vous faudra respecter. Lisez bien les conditions de participation, car certains concours n’acceptent pas que vos écrits aient déjà été publiés, et ce, même en auto-édition.

Vous serez certainement tenté par les concours les plus prestigieux organisés par des médias importants ou avec des jurys de renom. N’omettez pas de considérer les plus petits concours. Ils vous permettront de vous faire la main et les textes demandés sont souvent très courts. Vous pourrez donc investir un minimum de temps pour un maximum de gain. De plus, vous aurez peut-être moins de compétiteurs sur un « petit » concours et donc plus de chance d’être lu par un auteur déjà primé par exemple.

Mon conseil : fixez-vous une limite de temps de travail pour participer aux « petits » concours. Si vous vivez cela comme une contrainte, attribuez un nombre d’heures à ce projet et tenez-vous-en. Si vous souhaitez passer plus de temps que prévu, c’est que le concours vous soulève et que vous avez envie d’achever votre travail pour le présenter. Si au bout du nombre d’heures attribuées vous n’avez pas avancé, c’est que vous n’étiez pas prêt. Forcez-vous un peu tout de même, les raisons de participer à ces concours sont nombreuses :

  • Présenter votre « bête de concours » (comprendre votre roman) à un jury de professionnel : il est beau, il est prêt, votre roman ne demande qu’à être lu. Coup de bol, vous avez écrit la comédie romantique de l’année et c’est exactement là le sujet du concours du dernier prix à la mode. Lancez-vous, vous n’avez rien à perdre.
  • Changer de sujet : vous l’avez lu dans mon article sur comment réussir à terminer son roman quand on est en panne d’inspiration, il peut être intéressant de vous éloigner un peu du sujet de votre projet pour vous aérer l’esprit. L’essentiel étant de continuer à écrire lors même que vous semblez être face au « syndrome de la page blanche ».
  • Écrire sous la contrainte : dans vos projets vous choisissez toujours de quoi vous allez parler et parfois, vous écrivez toujours un peu la même chose. L’écriture sous la contrainte d’un sujet vous permettra de vous essayer à un autre genre ou à un autre propos que celui que vous avez l’habitude de traiter.
  • Être lu par des professionnels : les concours sont souvent présidés par des auteurs reconnus, c’est là l’occasion de briller. Attention tout de même, souvent les jurys peuvent être composés de lecteurs bénévoles et non d’auteurs de métier. De même, il se peut qu’un « comité de lecture » soit votre premier lectorat et valide ou non votre passage devant le jury. Cela sera sans vous rappeler la dure loi de l’édition classique.
  • Gagner des prix : bon, on ne va pas se mentir, parfois les prix ce sont des bons cadeaux ou votre venue à la fête du livre de Trifouillis-les-Oies. Ceci dit, si vous avez le temps et l’envie, un petit détour dans les campagnes pour discuter de votre nouvelle avec ceux qui l’ont lu pourra aussi être une récompense. À vous de voir si vous jugez que votre travail mérite mieux que cela. Je préfère cependant vous le dire tout de suite, vous ne deviendrez pas riche grâce aux concours donc si c’est votre principale motivation, oubliez. Souvent vous gagnez des livres, c’est toujours agréable de les recevoir et de les découvrir.
  • Commencer plus petit pour vous lancer dans la grande aventure : vous ne vous êtes toujours pas décidé à écrire votre roman, vous pensez que votre écriture ne vaut rien, vous avez besoin de jalons, d’encouragements ? Les concours de nouvelles sont un bon moyen de vous familiariser avec l’écriture et son monde. Plus vous écrirez, plus vous aurez envie d’écrire et la satisfaction d’avoir achevé un projet (ici une nouvelle pour un concours) sera peut-être le déclencheur pour vous lancer vers votre propre projet (un recueil de vos nouvelles, un roman, etc.).

Tentez ? Lancez-vous. Des sites vous le diront, certains auteurs ont commencé ainsi. Que ce soit vrai pour une majorité ou une minorité d’entre eux, si vous voulez écrire et être lu, c’est un moyen comme un autre.

5 commentaires

  1. […] décidé de le mettre en pause pour participer au concours. Je vous l’ai dit plusieurs fois, les concours sont un bon moyen de vous exercer et d’être lu. En plus, écrire sous contrainte est un exercice que j’affectionne ! Vous pourrez retrouver […]

  2. […] ne pourrez écrire qu’une heure par semaine, commencez par de petits projets avec notamment des concours d’écriture de nouvelles, tenez un blog, collaborez sur des plateformes d’écriture, […]

  3. […] le savez maintenant, j’aime les concours et je les considère comme des tremplins. Même si vous n’êtes pas le gagnant, un concours vous […]

  4. […] décidé de le mettre en pause pour participer au concours. Je vous l’ai dit plusieurs fois, les concours sont un bon moyen de vous exercer et d’être lu. En plus, écrire sous contrainte est un exercice que j’affectionne ! Vous pourrez retrouver […]

  5. […] vous diront, « c’est pas la taille qui compte », c’est vrai, mais je le nuancerais. Certains concours vous obligent à avoir un nombre minimum et/ou maximum de signes, alors vous vous rendrez vie […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *