Top 10 des phrases que les jeunes écrivains détestent

Stop ! Arrêtez avec ces phrases que les jeunes écrivains, au sens « nouvel écrivain », ne peuvent plus entendre. On sait. On sait que tout le monde est écrivain en France. On sait que tout le monde n’est pas fan de lecture. On sait qu’on n’arrivera jamais au bout du projet. Mais laissez-nous rêver, zut !

Allez, petit tour d’horizon des phrases qui nous horripilent. Si tu es écrivain, tu vois, tu n’es plus seul. Si tu as déjà prononcé l’une de ces phrases, sache que quelqu’un t’a maudit.

  • C’est facile d’écrire un livre

Ah oui ? Viens me le dire en face si tu l’oses. C’est sûr que d’enchaîner les phrases avec sujet, verbe, complément, c’est assez simple oui, mais écrire un livre ce n’est pas seulement ça. C’est aussi réfléchir à une intrigue, une structure, vérifiez mille fois que tout se tient. Bref, remballe ta phrase et va écrire ton propre bouquin.

  • T’as toujours pas fini ?

Non. Non. NON. Que vous ayez commencé il y a 1 mois ou il y a 10 ans, vous l’entendrez cette petite phrase bien sentie, sortie de nulle part. Non j’ai pas fini, sinon compte sur moi que je t’aurais envoyé mon communiqué. Le problème n’est pas de poser la question, c’est de savoir que la personne qui la pose sait très bien que vous n’avez pas fini. Alors à quoi ça sert ?

  • Tu bosses toujours sur ton truc ?

Une autre version du « t’as toujours pas fini ». Un peu moins violente parce que la personne demande où vous en êtes, pas si vous avez fini à achever le livre. En revanche, ton « truc », c’est un peu péjoratif. C’est pas un vague hobby, c’est un projet. Bref, le « truc » en question ne va pas se finir tout seul, vous feriez bien d’y retourner.

  • Mais t’as toujours été nul en orthographe !

Merci, j’apprécie. Je suis pas nul, j’apprends. Et puis bon, si on doit limiter sa créativité à ses compétences linguistiques, on n’est pas rendu. Et je suis sûre qu’en plus depuis le collège, vous vous êtes amélioré !

  • Ça ressemble à *remplacez par n’importe quelle œuvre*

On est à deux doigts de vous traiter de copieur. Un peu plus et ça se finissait en guerre de gang à la récré. Alors, non ça ne ressemble pas au dernier truc à la mode. T’es bien sûr que tu l’as lu ? Non parce que là j’ai un sérieux doute. Quand bien même ça ressemblerait à une œuvre déjà publiée, si c’est fortuit ça agace. Tant d’heures de travail pour que ça ressemble vaguement à un truc connu.

  • Ça fait 250 pages en format poche ? Ah oui c’est un petit bouquin.

Restons calmes. Le petit bouquin ne t’a pas demandé ton avis. C’est une taille raisonnable. Et depuis quand tu t’y connais en activité éditoriale ?

  • Ah, police 12, c’est écrit gros en plus.

La personne en rajoute, vous sentez que vous n’allez pas rester zen longtemps. Respirez profondément. L’important n’est pas l’avis d’une personne. Relativisez, prenez du recul, et si malheureusement il a raison, faites des changements et attribuez-vous-en tous les mérites.

  • C’est marrant, mon cousin a récemment été édité.

C’est à mourir de rire en effet. Il a été édité, pas vous, voilà. Des conseils pour réussir, un mot d’encouragement ? Non. Juste que quelqu’un a réussi, et que ce quelqu’un ce n’est pas vous.

  • T’as publié un livre ? De nos jours tout le monde peut le faire.

Oui, c’est sûr que techniquement, n’importe quelle personne ayant accès à internet et pouvant se créer un compte Amazon peut publier quelque chose. Maintenant pour que ce soit un livre, il faut quand même du travail. Tu vois ce que c’est le travail Jean-Claude ?

  • Moi aussi j’ai écrit un livre ! Ça me rapporte 1 000 euros par mois et j’ai 100 000 followers sur Instagram.

OK, c’est pas méchant, mais on est un peu jaloux quand même. Allez, on met de côté sa mauvaise humeur et on congratule cette personne ! On aimerait tous en être là, alors soyons beaux joueurs :).

Si ces phrases vous ont agacé, n’oubliez pas que beaucoup de gens vous disent aussi des choses très gentilles. Diffusez l’amour de l’écriture autour de vous, soyez la personne qui encourage plutôt que celle qui juge le travail des autres.

Rejoins ma page Facebook et mon compte Instagram pour ne rien rater.

Laisser un commentaire