*Tous les articles Auto-édition Podcast Vie d'auteur

Auteurs : comment vaincre la solitude de l’écrivain

Les liens vers le podcast

Cet épisode de mon podcast est disponible sur de nombreuses plateformes. Si vous ne trouvez pas celle sur laquelle vous avez l’habitude d’écouter des podcasts, n’hésitez pas à me laisser un commentaire et je l’ajouterai !

Spotify : https://open.spotify.com/show/7sZTso4gPwVAs0j9MPGppu

Deezer : https://www.deezer.com/fr/show/3325572

Amazon Music : https://music.amazon.fr/podcasts/230c0301-589b-431e-86fb-272053048a82

Anchor : https://anchor.fm/anne-laure-bailey

Le contenu du podcast

Bonjour et bienvenue dans ce nouvel épisode de « 5 minutes pour devenir écrivain ».

Aujourd’hui nous allons répondre à la question : comment vaincre la solitude de l’écrivain ? Vous l’aurez compris, je pars d’un constat : un écrivain est un être solitaire. Mais, est-ce une fatalité ?

C’est parti pour 5 minutes ensemble.

L’écriture est un travail solitaire pour diverses raisons. Bien entendu, l’auteur n’est pas un ermite sans famille ni amis, mais lorsqu’il se consacre à son activité, il est seul. Alors, comment enlever un peu de solitude à tout cela ?

Conseil numéro 1 : passez du temps seul est nécessaire

Cela peut vous paraître antinomique de proposer de passer du temps seul lorsque l’on veut vaincre la solitude. Cependant, quand un auteur écrit une histoire, il va forcément passer de nombreuses heures, seul, face à son ordinateur. Il va avoir la bonne idée, faire son plan, décrire ses personnages, écrire son histoire. De temps en temps il essaiera d’intéresser des proches à son activité, qu’il a en parallèle d’un vrai travail, rémunérateur celui-ci. Mais difficile de lire un passage de son roman, sorti de son contexte. D’où mon conseil suivant.

Conseil numéro 2 : impliquez des proches ou votre communauté

Afin de pouvoir débouler dans le salon, stylo en main, pour demander conseil à de la famille, l’auteur doit avoir impliqué quelques personnes dans son projet. Cela peut être un ami, un cousin, ou quelqu’un que vous ne connaissez pas. Pour que tout le monde soit sur la même longueur d’onde, vous devrez avoir « pitché » votre roman en quelques phrases. Il sera ensuite aisé de demander un avis quand vous en aurez besoin.

Lancez dans votre projet, vous pouvez aussi déjà être en train de bâtir votre communauté en ligne et partager avec elle votre quotidien d’auteur. Des idées de nom pour le fils de mon personnage principal ? Vous préférez New York ou Los Angeles pour un stage ? En demandant conseil, vous impliquez des gens et vous sentez soutenu.

Conseil numéro 3 : demandez des retours et en faire

Mieux que quiconque, vous savez l’importance de ne pas être seul face à la montagne de travail qui vous attend. Pour avancer et ne pas vous perdre dans votre propre histoire, n’hésitez pas à demander du feedback. Cela peut passer par une demande de bêta-lecture, la soumission d’un chapitre à un tiers, de la lecture de votre plan par un ami, etc.

Pour accueillir positivement les critiques qui vont pleuvoir, choisissez un moment où vous êtes émotionnellement disponible. Tout comme vous serez heureux de recevoir des retours sur votre histoire, donnez-en. Cela vous permettra de faire une pause dans votre activité et d’aider d’autres auteurs dans le même cas que vous.

Confronté à la réalité d’auteur, vous serez un lecteur précieux.

Conseil numéro 4 : vivez des expériences

Pour vous permettre de vous détacher de votre histoire pour mieux vous y remettre ensuite, ne vivez pas reclus dans une pièce sombre. Sortez. Partez à la découverte du monde. Bref, vivez. Que ce soit une sortie cinéma, la visite d’un lieu touristique, une exposition, multipliez les expériences pour vous nourrir de tout ce que cela vous inspire. Nul besoin de partir à l’autre bout de la planète pour trouver l’inspiration. Une simple marche autour de chez vous, la participation à des événements, des activités annexes que vous pratiquez ou toute autre démarche sortant de l’ordinaire sera bénéfique.

Vous n’avez pas non plus besoin de vous entourer outre mesure pour casser la solitude de votre statut. Vous pouvez tout simplement vous asseoir sur un banc et regarder le monde qui vous entoure. Ou bien aller voir un film avec un proche et en parler ensuite.

À force de vous confronter à la réalité, vous verrez que vous n’êtes définitivement pas seul.

Conseil numéro 5 : ne vivez pas le partage avec les autres comme une menace

Certains entrepreneurs ne veulent pas parler de leur projet tant qu’il n’est pas sorti, de peur de se faire voler l’idée. Le même constat peut être fait pour un auteur. Analysez la balance risque-bénéfice. Est-ce qu’il vous serait utile de parler de votre projet ? Est-ce que votre tante aurait les moyens de vous voler votre scénario ? Sachez aussi que deux écrivains peuvent avoir la même idée de base, mais ne pas du tout écrire le même roman in fine.

Il existe également des moyens de vous protéger du plagiat, notamment en vous envoyant votre manuscrit, ou ce que vous avez écrit, par mail.

Si vous vivez difficilement la solitude de votre condition, ne vous mettez pas de bâtons dans les roues. Ne voyez pas les autres comme une menace, mais plutôt comme une opportunité. Prenez tout de même garde à ne pas mettre à disposition du monde entier, et sans protection aucune, votre roman si ce n’est pas ce que vous voulez.

Conseil numéro 6 : rejoignez des communautés

Des plateformes comme Wattpad ou Fyctia par exemple, proposent régulièrement des concours qui mobilisent les communautés de ces sites. Les autres auteurs ont la possibilité de vous lire et de commenter vos écrits. Si vous vous sentez un peu trop seul devant votre ordinateur, pensez à vous inscrire sur des sites de ce genre. Vous verrez rapidement que vous êtes loin d’être un cas isolé !

Certains auteurs proposent aussi de se retrouver sur Twitch par exemple pour écrire ensemble. Un bon moyen de se motiver à écrire tout en n’étant pas seul.

Pour résumer, le travail d’écriture EST un travail solitaire. C’est vous, et vous seul qui rédigerez votre roman. Cependant, cela ne veut pas dire que vous êtes seul tout le temps. Bien que ce soit votre imaginaire qui fabrique les histoires, l’influence du monde et des personnes qui vous entourent est cruciale.

Si vous souffrez d’être trop souvent dans votre bulle, appliquez ces conseils. Vous verrez, il est possible de créer bien plus d’interactions autour de l’écriture que l’on ne peut l’imaginer !

À vous de jouer.

Retrouvez les autres épisodes de mon podcast sur ma chaîne, 5 minutes pour devenir écrivain. Vous pouvez aussi vous abonner à ma page Facebook ou mon compte Instagram. Je me ferai un plaisir d’échanger avec vous.

Combien gagne un auteur ?

Comment envoyer son manuscrit à un éditeur

Combien de pages pour un livre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.