*Tous les articles Podcast Vie d'auteur

Auteurs : organiser son temps quand on s’autoédite

Les liens vers le podcast

Cet épisode de mon podcast est disponible sur de nombreuses plateformes. Si vous ne trouvez pas celle sur laquelle vous avez l’habitude d’écouter des podcasts, n’hésitez pas à me laisser un commentaire et je l’ajouterai !

Spotify : https://open.spotify.com/show/7sZTso4gPwVAs0j9MPGppu

Deezer : https://www.deezer.com/fr/show/3325572

Amazon Music : https://music.amazon.fr/podcasts/230c0301-589b-431e-86fb-272053048a82

Anchor : https://anchor.fm/anne-laure-bailey

Le contenu du podcast

Bonjour et bienvenue dans ce nouvel épisode de “5 minutes pour devenir écrivain“.

Aujourd’hui nous allons répondre à la question : comment organiser son temps quand on s’autoédite ? Alors que l’on pourrait croire qu’un écrivain ne fait qu’écrire, voici quelques astuces pour ne pas laisser la rédaction de vos romans passer au second plan.

C’est parti pour 5 minutes ensemble.

Un auteur autoédité est comme un entrepreneur. Il fournit à la fois le produit mais aussi tout ce qui gravite autour de la vente de celui-ci. Il incombe d’ailleurs à l’autoédité, des activités parfois très éloignées de l’écriture.

Conseil numéro 1 : soyez au fait du travail que cela représente

Si vous n’êtes pas prêt à endosser de multiples casquettes, l’autoédition n’est pas faite pour vous. En effet, un auteur autoédité écrit son livre, le commercialise, en fait la publicité, le distribue, s’occupe de l’après-vente, anime sa communauté de lecteurs, et bien entendu, tient les comptes.

Vous devrez donc vous comporter comme un chef d’entreprise dont le produit n’est autre que votre ou vos romans. Et cela requiert une certaine organisation.

Conseil numéro 2 : définissez le moment où vous êtes le plus efficace

Votre activité principale, c’est l’écriture. Vous autoéditez aujourd’hui votre premier roman mais vous devez déjà penser au suivant. Si vous souhaitez faire de l’écriture votre métier, vous ne pouvez pas vous arrêter à un seul ouvrage.

Alors pour vous permettre de continuer à travailler sur vos projets tout en commercialisant celui qui est déjà abouti, déterminez à quel moment de la journée vous êtes le plus efficace pour écrire. Est-ce que vous êtes plutôt matinal ? Aimez-vous davantage écrire le soir ? Y a-t-il des moments dans la journée où vous êtes systématiquement dérangés ?

Définissez les créneaux sur lesquels vous pouvez vous consacrer à la rédaction, ce sont ces créneaux qui vous serviront à agrandir votre collection de romans.

Conseil numéro 3 : ne négligez pas les autres activités

Une fois que vous avez déterminé quand vous écrirez, définissez à présent des plages sur lesquelles vous avez un peu de temps et pourrez vous consacrer à d’autres activités.

Vous êtes par exemple disponible 30 minutes le lundi sur votre pause déjeuner, ou encore 1 heure le mercredi soir après votre sport. Utilisez tout le temps que vous avez pour vous consacrer aux activités annexes de l’autoédition.

Si vous n’avez pas de temps creux en dehors de vos périodes privilégiées pour l’écriture, vous devrez allouer une partie de ce temps aux activités d’autoédition.

Conseil numéro 4 : faites un planning et tenez vous-y

Vous vous dites peut-être que votre déclaration à l’URSSAF peut attendre ou que votre publication Facebook n’est pas pressée à la minute. Détrompez-vous. Si vous commencez à reporter vos activités annexes vous risquez de ne pas vous investir suffisamment.

Une fois vos différents créneaux horaires choisis, attribuez-leur une activité. Ce peut être l’écriture, la programmation de posts pour les réseaux sociaux, les déclarations financières, la recherche d’informations et conseils, etc.

Grâce à votre planning, vous réaliserez toutes les tâches nécessaires à votre statut d’autoédité et ne négligerez pas les activités annexes.

Conseil numéro 5 : utilisez tout ce qui vous fait gagner du temps

Pour ne pas que vos activités d’autoédition prenne le pas sur le temps consacré à l’écriture, automatisez le maximum de choses. Utilisez d’ailleurs des outils qui vous permettront de grouper les tâches de même nature.

Par exemple, profitez des transports en commun ou de courts moments disponibles, pour faire des revues de presse, des recherches documentaires ou de la prospection de maisons d’édition.

Dédiez une heure à la réalisation de toutes vos publications de la semaine. Des outils digitaux vous permettent notamment de programmer ces publications.

Evitez à tout prix de faire un peu de tout, tout le temps. En groupant vos activités vous serez bien plus efficace. Cela veut aussi dire que vous ne devrez pas regarder votre téléphone portable ou vos mails sur vos temps dédiés. Il est prouvé que les notifications nous font perdre du temps.

Conseil numéro 6 : soyez discipliné

Difficile de l’être pour vous, c’est donc sur vos épaules que tout repose. Vous devez vous autodiscipliner. Mettez toutes les chances de votre côté et investissez-vous à 100%. Vous ne pourrez peut-être pas consacrer tout votre temps à votre activité d’autoédition, alors quand vous le faites, faites le bien.

Ne procrastinez pas. On peut toujours faire les choses le lendemain, oui, mais on peut aussi les faire aujourd’hui.

Pour résumer, l’autoédition demande une implication importante de la part de l’auteur qui devra gérer en parallèle son activité d’écriture et celle de chef d’entreprise. Déterminez en amont le temps que vous pouvez consacrer chaque semaine à votre activité et respectez-le. Chaque heure peut compter.

Alors, à vous de jouer.

Combien gagne un auteur ?

Comment envoyer son manuscrit à un éditeur

Combien de pages pour un livre ?

1 commentaire

  1. […] Auteurs : organiser son temps quand on s’autoédite […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.